Montréal, le 1er avril 2021 – Lors d’une cérémonie virtuelle qui avait lieu un peu plus tôt aujourd’hui, l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) a dévoilé ses 14 lauréates et lauréats pour l’année 2020. Cette célébration annuelle permet à l’OOAQ de reconnaître l’excellence de ses membres, de souligner leur contribution remarquable aux professions d’orthophoniste et d’audiologiste ainsi que leur apport à la mission première de l’Ordre, soit la protection du public.

Lauréate du prix Germaine-Huot : José Pouliot, orthophoniste

Madame José Pouliot a été récompensée pour sa contribution significative à l’avancement de la profession et en reconnaissance de l’ensemble de sa carrière. Depuis près de 30 ans, madame Pouliot a marqué l’orthophonie au Québec, notamment par son apport majeur à la conception de l’orthophonie scolaire, mais également par le développement de formations, de documents et d’approches efficaces diffusés internationalement.

Lauréat de la bourse Raymond-Hétu : Alexis Pinsonnault-Skvarernina, audiologiste

Monsieur Pinsonnault-Skvarenina a reçu la bourse Raymond-Hétu 2020 pour sa future participation au 13th ICBEN Congress on Noise as a Public Health Problem à Solna en Suède en juin prochain. Ce congrès est l’un des plus importants portant sur l’enjeu du bruit comme problème de santé publique.

Lauréate du prix Innovation-Desjardins : Marianne Croteau, orthophoniste

Madame Croteau a remporté le prix Innovation-Desjardins 2020 pour la publication des outils d’évaluation PRIMO (Procédures d’Identification des Mots écrits et d’Orthographe). En développant ces outils et en créant l’entreprise LexiQ, madame Croteau souhaite offrir aux orthophonistes du Québec des outils d’évaluation normalisés, valides et fiables pour mieux évaluer l’identification de mots et l’orthographe des élèves franco-québécois.

Lauréates et lauréats du partenariat de recherche OOAQ-REPAR

Le programme de partenariat en recherche entre l’OOAQ et le Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation (REPAR) du Fonds de recherche du Québec-Santé (FRQ-S) encourage des projets de recherche en orthophonie et en audiologie qui visent l’amélioration de la pratique clinique et la qualité des services à la population en matière de troubles de la communication. En 2020, ce partenariat a permis de remettre trois bourses.


Madame Sarah Martineau est ses cochercheurs, mesdames Andrée-Anne Leclerc et Oumkaltoum Harati, ainsi que messieurs Vincent Martel-Sauvageau et Simon Brisebois ont été récompensés pour leur projet de recherche : Traduction et validation du Singing Voice Handicap Index dans l’environnement culturel francophone québécois.


Monsieur Arno Bramann ainsi que ses cochercheures, mesdames Karine Marcotte, Amélie Brisebois, Simona Maria Brambati et Monica Pouliot ont reçu une bourse pour leur projet de recherche : Normalisation de la batterie Brisbane Evidence-Based-Language Test auprès d’une clientèle francophone ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC).


Madame Anne Moïse-Richard et ses cochercheures, mesdames Lucie Ménard, Anne-Lise Leclercq et Rosalie Shenker se sont vu décerner une bourse pour leur projet de recherche L’évaluation de la qualité de vie chez les enfants qui bégaient Projet international de validation d’une échelle francophone.

Lauréates des bourses ACCÈS-SPV

Les bourses Accès-SPV visent à encourager la créativité, le dynamisme et l’engagement des membres de l’OOAQ dans la réalisation de projet contribuant à l’accessibilité aux services en orthophonie ou en audiologie pour des populations vulnérables du Québec. Pour la dernière année, trois bourses ont été décernées.


Mesdames Rita Sabbah, Geneviève Naud, Sandrine Théroux-Morin et Lillian Villarreal ont été récompensées pour le projet existant Sors tes langues qui met en place des ateliers parents-enfants de stimulation langagière en contexte plurilingue, dans un milieu défavorisé, et ce, depuis plus de 16 ans.


Une bourse a également été remise à mesdames Kelly Hibon et Judith Labonté pour leur projet de services d’évaluation et d’intervention auprès de la clientèle d’adultes qui bégaient à l’intérieur de régions administratives où cette clientèle n’est pas desservie par le système public. 


Mesdames Marie-Ève Bergeron Gaudin, Daphné Blanchette Vézina et Anne-Isabelle Lévesque se sont également vu décerner une bourse pour leur projet de formation des milieux communautaires pour l’utilisation de la plateforme ÉCLO, un outil visant le dépistage des difficultés langagières. Le projet permettra l’exportation d’un outil existant à très grande échelle.

Une quatrième bourse sera également remise dans les prochains mois pour un projet en audiologie.

Lauréates des prix Cardozo-Coderre

Les prix Cardozo-Coderre sont décernés à des étudiantes et étudiants finissants en orthophonie ou en audiologie d’une université québécoise. Ils reconnaissent l’engagement social et préprofessionnel que ces derniers ont manifesté au cours de leur parcours scolaire. Les lauréates sont mesdames Marie-Ève Brodeur (orthophonie), Lysandre Lauzon (orthophonie), Leslie Gauthier-Cossette (audiologie), Laurie Slater (orthophonie) et Camille Angers (orthophonie).

 

« L’OOAQ tient à féliciter tous les récipiendaires pour l’innovation, le dynamisme et l’engagement dont ils font preuve. Leur travail contribue au rayonnement des professions d’orthophoniste et d’audiologiste à travers le Québec et même au-delà. Leur volonté et leurs efforts pour l’amélioration de la qualité des services à la population ont une incidence positive sur la protection du public », a déclaré Paul-André Gallant, président de l’OOAQ.

À propos de l'OOAQ

L’OOAQ contribue à l’amélioration de la qualité de vie de la population québécoise en s’impliquant dans différents dossiers publics en lien avec la santé et l’éducation. Comptant plus de 450 audiologistes et 2900 orthophonistes, l’Ordre a pour mission d’assurer la protection du public au regard du domaine d’exercice de ses membres soit l’audition, le système vestibulaire, le langage, la voix, la parole, la communication et leurs troubles. Il est notamment chargé de contrôler l’accès aux professions d’orthophoniste et d’audiologiste, de soutenir le maintien et le développement de la compétence de ses membres et de surveiller leur exercice professionnel.