Les orthophonistes et audiologistes doivent respecter les mesures de prévention et de contrôle des infections, dans le contexte actuel de pandémie liée à la COVID-19. Afin de faciliter l’application des consignes sanitaires dans les milieux de travail de nos membres, voici un tableau non exhaustif vers des ressources spécialisées en la matière. Étant donné que les informations publiées par ces ressources expertes changent selon l’évolution de la situation pandémique, il est de la responsabilité du lectorat de s’assurer de s’y référer régulièrement pour suivre les dernières mises à jour.

COVID-19 - Général

Site du gouvernement du Québec

Institut national de la santé publique (INSPQ)

Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST)

Contrôle des infections et procédures de nettoyage et de désinfection de l'environnement et des équipements

Gouvernement du Québec

Groupe interorganisationnel pour l’orthophonie et l’audiologie (2010)

Mesures de prévention et de contrôle des infections en lien avec l’exercice de la profession.

INSPQ

Aucun masque n’est parfait. Il est important de choisir un masque adapté à chaque situation, et surtout, de
le porter correctement. En contexte réel de travail, le masque de type N95 et le masque médical sont efficaces pour réduire le risque de transmission du SRAS-CoV-2. Divers facteurs contribuent à la plus grande transmission du variant Omicron. Toutefois, la meilleure approche pour prévenir la transmission demeure l’application de multiples mesures de protection et ne passe pas uniquement par le port d’un masque.

Visites en milieu de vie ou à domicile

INSPQ

En tout temps, le jugement de l’orthophoniste ou de l’audiologiste demeure au centre de la décision de voir ou non sa clientèle en présentiel. Certaines situations cliniques dont l’évaluation en audiologie sont difficiles à réaliser en télépratique et nécessiteront des contacts avec des personnes. Une utilisation consciencieuse et judicieuse des différentes recommandations de ces sources expertes devrait permettre de réduire le risque de transmission du virus.