Les événements tragiques qui ont eu lieu aux États-Unis en juin dernier, et ceux qui ont touché plus récemment le Québec, ont mené à une prise de conscience nécessaire sur les enjeux entourant le racisme et la discrimination. En réponse à cette prise de conscience, l’Ordre a formé le Groupe de travail sur la valorisation de la diversité et la lutte contre le racisme et toutes autres formes de discrimination en août 2020. Depuis, 9 membres orthophonistes et audiologistes se réunissent tous les mois. Ce groupe de travail a pour mandat de sensibiliser, conseiller et proposer des actions concrètes favorisant une plus grande inclusion dans les communications et façons de faire de l’Ordre, notamment en ce qui concerne :

  • Les processus internes assurant la surveillance de la pratique professionnelle ;
  • La formation continue ;
  • La formation initiale menant au permis d’exercice ;
  • L’information transmise au public et aux membres.

Déjà, en quelques mois, plusieurs actions concrètes destinées aux membres sont en processus de réalisation. Tout cela, je tiens à le souligner, grâce à l’ouverture des membres du groupe de travail, mais également de l’équipe de la permanence et du conseil d’administration.

À cet effet, je vous invite à faire preuve de cette même ouverture et de vous questionner continuellement, peu importe votre milieu de pratique, sur les biais, les perceptions ou même les actions porteuses de racisme ou de discrimination. Lors de discussions que j’ai eues avec mes collègues du groupe de travail, j’ai moi-même pris conscience de certains biais personnels, mais aussi professionnels. Cette prise de conscience est déjà un pas dans la bonne direction. D’ailleurs, des outils concrets vous seront bientôt offerts afin de susciter une réelle conversation empreinte d’ouverture et de bienveillance dans les milieux de l’audiologie et de l’orthophonie au Québec.

Élections au conseil d’administration

Le mandat de cinq administratrices venant à échéance, des élections auront lieu sous peu au conseil d’administration. Je tiens à rappeler que, depuis l’entrée en vigueur de la loi 11 en 2017, le Code des professions souligne l’importance de la diversité au sein du conseil d’administration. En effet, le CA doit tendre vers la parité entre les hommes et les femmes et à ce que l’identité culturelle de l’ensemble de ses membres reflète les différentes composantes notre société. De plus, il doit être composé d’au moins une administratrice ou un administrateur de 35 ans ou moins au moment de son élection. Dans ce contexte, j’invite les membres audiologistes et orthophonistes qui correspondent à ces critères et qui ont un intérêt pour la gestion stratégique et l’administration à présenter leur candidature. Également, j’invite les membres à voter en grand nombre pour que le conseil d’administration de l’OOAQ poursuive dans la voie d’une saine gouvernance orientée vers une diversité de points de vue.

Votre président,

Paul-André Gallant, MBA, M.P.O., orthophoniste