Certaines fonctions JavaScript ne fonctionneront pas

Exercer la profession

L'audiologie au Québec

La pratique

L’audiologiste est le professionnel qui prévient, évalue et traite les personnes aux prises avec des troubles de l’audition (ex : surdité, acouphènes) et du système vestibulaire (ex : vertiges). 

L’audiologiste s’intéresse aux méfaits du bruit sur l’audition et la santé, et particulièrement à la surdité professionnelle qui survient suite à une exposition prolongée au bruit dans le milieu de travail et aux surdités de plus en plus nombreuses liées aux habitudes récréatives et à l’écoute prolongée de la musique.

L’audiologiste évalue les besoins de la personne dans différentes situations (à l’école, à la maison, au travail, dans les activités sociales) afin de lui fournir des services adaptés et complets qui favoriseront sa capacité à communiquer, son autonomie et son intégration.

Les milieux de travail

Les audiologistes travaillent principalement dans le secteur de la santé (centre hospitalier, centre de réadaptation, centre d’hébergement et de soins de longue durée, santé publique), dans le secteur de la recherche universitaire et en pratique privée.

La clientèle

Selon son milieu de travail, l’audiologiste rencontre des personnes de tous âges, du nourrisson à la personne âgée, en passant par les enfants d’âge préscolaire et scolaire, les adolescents et les adultes.

Une profession réglementée

L’audiologiste est une profession à titre réservé et à activités réservées.  Il faut donc être membre de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec pour porter le titre et exercer les activités réservées. C'est l'inscription au Tableau des membres de l'Ordre, et non le diplôme, qui donne ce droit d'exercer la profession.

L’exercice de l’audiologie est régi par le Code des professions. Tel que stipulé à l’article 37, le champ d’exercice de l’audiologiste consiste à évaluer les fonctions de l’audition, déterminer un plan de traitement et d’intervention et en assurer la mise en œuvre dans le but d’améliorer ou de rétablir la communication de l’être humain dans son environnement.

L’article 37.1 présente les activités qui sont réservées à l’audiologiste :

Formation initiale

La formation pour devenir audiologiste est de niveau 2e cycle universitaire (maîtrise) et se donne uniquement à l’Université de Montréal

Perspectives d’emploi

En clinique, les perspectives d’emploi sont excellentes puisque les besoins de la population sont croissants. La profession étant constituée à 87% de femmes, dont près de une sur deux a moins de 35 ans, de nombreux remplacements en raison de congé de maternité sont nécessaires. Certains audiologistes choisissent également d’enseigner, de faire de la recherche ou d’opter pour une carrière en gestion.




Voyez la section suivante -> Registre des stagiaires