Certaines fonctions JavaScript ne fonctionneront pas

Exercer la profession

Devenir membre

Candidats hors Canada : équivalence de diplôme

Informations générales

Au Québec, les professions d’audiologiste ou d’orthophoniste sont des professions à titre et à activités réservées. Cela signifie que toute personne doit obligatoirement détenir un permis de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) et être inscrite au tableau de l'Ordre pour porter le titre et exercer les activités réservées. Ce permis est différent d’un permis de travail de l’ambassade du Canada. Il n’est pas nécessaire d’être résident permanent ou citoyen canadien pour obtenir un permis de l’ordre. Pour en savoir plus sur la démarche d’immigration, veuillez consulter :

Conseil pratique

Si vous prévoyez exercer au Québec la profession d’orthophoniste ou d’audiologiste, vous avez tout intérêt à contacter l'Ordre avant votre départ. Vous pourrez ainsi prendre connaissance des règles qui régissent l'accès à la profession et amorcer les démarches que vous aurez à effectuer pour obtenir votre permis et vous inscrire à l'Ordre. Par ailleurs, certaines procédures d'immigration pourraient vous obliger à faire des démarches auprès de l'Ordre. Le conseiller en immigration vous en informera, le cas échéant.

L'OOAQ est un ordre professionnel qui régit l'exercice de la profession au Québec et dont la principale fonction est d'assurer la protection du public.

Les candidats hors Canada détenant un diplôme de 2e cycle en orthophonie ou en audiologie et qui désirent exercer la profession d’orthophoniste ou d’audiologiste au Québec doivent :

1- Suivre et réussir une formation offerte par l'Ordre et disponible en ligne sur :

Cette formation est offerte par l’Ordre et disponible en français seulement en ligne (voir la description et les coûts de la formation). La preuve de réussite peut parvenir avant ou après la rencontre du Conseil d'administration qui analysera le dossier. L'équivalence ne peut toutefois être accordée tant que ces formations ne sont pas réussies.

2- Obtenir une reconnaissance d'équivalence de diplôme.
 

3- Obtenir un permis d'exercice de l'OOAQ.
 

4- Posséder une connaissance appropriée de la langue française pour exercer la  profession, conformément aux dispositions de la Charte de la langue française, L.R.Q., chapitre C-11.
 

Vous recevrez par écrit la décision de l’Ordre relativement à la reconnaissance de l’équivalence de votre diplôme. En cas de refus, l'Ordre vous informera des programmes d’études menant à l’obtention du diplôme donnant ouverture au permis ou du complément de formation à réussir pour obtenir la reconnaissance de l’équivalence de votre diplôme.

Le complément de formation requis par l’Ordre doit être suivi dans une université québécoise ou canadienne. Les places disponibles pour le faire sont toutefois limitées. De plus, la personne doit satisfaire aux conditions d'admission de l'université et prévoir les frais liés aux études.




Voyez la section suivante -> Diplôme 2e cycle