Certaines fonctions JavaScript ne fonctionneront pas

Exercer la profession

Devenir membre

Candidats hors Canada : équivalence de formation

En vertu du Règlement sur les normes d'équivalence aux fins de la délivrance d'un permis par l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, les candidats qui n’ont pas de diplôme de 2e cycle mais qui ont une formation et une expérience de travail pertinentes dans le domaine de l'orthophonie ou de l'audiologie peuvent faire une demande d’équivalence de leur formation. Ces candidats doivent faire la démonstration que leurs expériences leur ont permis d'acquérir des compétences équivalentes à celles du titulaire d’un diplôme québécois (qui est de 2e cycle), tel que prévu par règlement.

Conseil pratique

L'OOAQ est un ordre professionnel qui régit l'exercice de la profession au Québec et dont la principale fonction est d'assurer la protection du public.

Si vous prévoyez exercer au Québec la profession d’orthophoniste ou d’audiologiste, vous avez tout intérêt à contacter l'Ordre avant votre départ. Vous pourrez ainsi prendre connaissance des règles qui régissent l'accès aux professions d'orthophoniste et d'audiologiste et amorcer les démarches que vous aurez à effectuer pour obtenir votre permis et vous inscrire à l'Ordre. Ces démarches sont indépendantes du processus d’immigration. Ces démarches sont indépendantes du processus d’immigration.  Il est important de savoir que les procédures d’immigration ne relèvent pas des ordres professionnels. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter :

Informations générales (délai, décision et suivi)

Toutes les demandes d’équivalence de formation doivent d’abord être étudiées par le comité d’admission. Les membres de ce comité formulent des recommandations au Conseil d’administration qui prend la décision finale. Comme les dossiers sont soumis à deux instances, il faut prévoir un délai d’au moins six semaines pour leur traitement.

Vous recevrez par écrit la décision de l’Ordre relativement à la reconnaissance de l’équivalence de votre formation. En cas de refus, l'Ordre vous informera des programmes d’études menant à l’obtention du diplôme donnant ouverture au permis ou du complément de formation à réussir pour obtenir la reconnaissance de l’équivalence de votre formation.

Le complément de formation requis par l’Ordre doit être suivi dans une université québécoise ou canadienne. Les places disponibles pour le faire sont toutefois limitées. De plus, la personne doit satisfaire aux conditions d'admission de l'université et prévoir les frais liés aux études.

Examen de reconnaissance de l’équivalence de la formation (EREF) en orthophonie

Après étude du dossier, le candidat peut être invité à se soumettre à un examen et à effectuer un stage. L’examen est une alternative offerte à la personne à qui l’on ne reconnaît pas l’équivalence. Il permet de vérifier les compétences du candidat dans les différents domaines de pratique de l’orthophonie. Il se déroule sur deux jours, à Montréal, et est constitué de mises en situation auxquelles doit répondre le candidat. Il y a 1½ jour de cas à l’écrit puis ½ journée de cas à l’oral.

Advenant une décision de se soumettre à l'EREF, les frais d’inscription à cet examen sont de 1 717,73 $ (taxes incluses), payables lors de l’inscription. Ces frais sont non remboursables après l'envoi, au candidat, du cahier de préparation pour ledit examen. Le candidat qui s'y soumet a un minimum de 3 mois pour se préparer et reçoit de la documentation pertinente (cahier de préparation qui inclut un cas de pratique). Pour plus d'information, contacter le service d'admission.

Obtention d’un permis d’exercice

L’obtention d’un permis est obligatoire avant de devenir membre de l’Ordre. Celui-ci atteste que la personne a satisfait aux exigences de base pour exercer la profession d’orthophoniste ou d’audiologiste au Québec.

Une personne qui détient un permis de l'OOAQ doit ensuite s'inscrire annuellement au tableau pour avoir le droit d'utiliser le titre d’orthophoniste ou d’audiologiste et d'exercer la profession.

DÉMARCHE POUR L'ÉQUIVALENCE DE FORMATION

Vous détenez un diplôme en orthophonie ou en audiologie qui n’est pas de niveau maîtrise, mais vous avez suivi une formation et possédez de l’expérience de travail pertinente à l’exercice de la profession d’orthophoniste ou d’audiologiste ? Voici ce que vous devez savoir. 

Où est-il possible d’effectuer ma demande de permis ?
Vous pouvez effectuer votre demande de permis en accédant au Portail OOAQ et en cliquant sur le bouton « Nouvelle demande : candidat ou stagiaire ». Toutes les étapes de la demande s’y trouvent. Avant d’effectuer votre demande, nous vous recommandons de prendre connaissance des informations ci-dessous. 

Quels sont les documents exigés pour faire une demande de permis ?
1. Le document original Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec délivré par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI). (Le délai pour obtenir ce document peut être de plusieurs semaines. Nous vous encourageons donc à l’obtenir avant toute autre démarche avec l’OOAQ.)
2. Le formulaire de demande d’équivalence en orthophonie ou en audiologie, sur le Portail OOAQ. 
3. Une copie certifiée conforme de votre diplôme
4. Les relevés de notes estampillés par l’université où vous avez suivi votre formation.
5. Les relevés des heures de stages cliniques estampillés par l’université où vous avez suivi votre formation.
6. Les syllabus des cours suivis à l’université, indiquant le nombre d’heures s’y rattachant et leur contenu. Le syllabus doit représenter le contenu de la formation à la période où le candidat a suivi ses cours.
7. Une preuve de connaissance du français.
8. Les attestations d’emploi depuis l’obtention de votre diplôme.
9. Les attestations de formation continue.
10. Votre curriculum vitae.
11. Une preuve de réussite de la formation en ligne portant sur le fonctionnement du système professionnel et des systèmes de santé et d’éducation québécois. (Vous recevrez les instructions pour vous inscrire à cette formation à la réception de tous les documents requis pour traiter votre demande.)

Qu’est-ce qu’une copie certifiée conforme à l’original ?
C’est une photocopie d’un document original, qui est certifiée conforme par son émetteur ou par une autorité reconnue du pays ou du territoire qui a délivré le document. Chaque copie certifiée conforme à l’original doit être claire, lisible et entière.

Directives importantes concernant les documents exigés que vous devez télécharger
Les documents exigés doivent être lisibles (idéalement aucun document manuscrit).
Vous devez télécharger individuellement, chacun des documents exigés, soit en format PDF, Word, JPEG ou Excel. 
Un document exigé peut être composé de plusieurs originaux séparés (par exemple, le document exigé no. 6. « Syllabus », pourrait être constitué de plusieurs originaux séparés). Vous devez fusionner l’ensemble des originaux séparés en un seul document à télécharger, et ce, pour chaque document exigé. 
Si vous ne pouvez fusionner vous-même vos originaux séparés en un seul document, veuillez trouver une ressource pour le faire avant de procéder au téléchargement de vos documents exigés.

Langue des documents  
Dans le cas de documents rédigés dans une langue autre que le français ou l’anglais, vous devez fournir une traduction du document en français ou en anglais, certifiée conforme à l’original par un membre de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec ou par un représentant consulaire ou diplomatique autorisé.

Documents manquants 
Si vous n’avez pas accès au diplôme, au relevé de notes ou aux syllabus des cours suivis, vous devez envoyer une déclaration sous serment indiquant les raisons de l’absence de ces documents pour votre demande d’équivalence et confirmant l’existence de tels documents dans le passé. Le cas échéant, il serait pertinent de décrire la liste des cours suivis et fournir un bref résumé des contenus de ces cours.

Récupération de documents originaux envoyés 
Tous les documents soumis à l’Ordre pour l’étude de votre dossier seront numérisés et détruits une fois la demande traitée. Si vous envoyez des documents originaux et souhaitez les récupérer, veuillez l’indiquer dans votre envoi. Des frais postaux s’appliquent.

Quels sont les frais ?
Les frais d’étude de dossier sont de 1221,03 $ CAN (taxes incluses). Ces frais ne sont pas remboursables.
Le paiement s’effectue par carte de crédit directement via le Portail ou par chèque. Le dossier ne sera pas traité tant que le chèque n’aura pas été reçu. 

Est-ce que je suis éligible à un permis restrictif temporaire ?
Si vous ne répondez pas aux exigences de la Charte de la langue française portant sur une connaissance appropriée du français, mais que, par ailleurs, vous répondez aux conditions d’exercice de la profession, vous pouvez obtenir un permis restrictif temporaire d’une durée maximale d’une année. 
Ce permis « temporaire » sera remis par l’Ordre, accompagné d’un formulaire d’inscription à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française (OQLF).
Le permis « temporaire » peut être reconduit jusqu’à trois reprises avec l’autorisation de l’OQLF. Pour chaque renouvellement, le candidat doit se présenter aux examens tenus conformément aux règlements de l’OQLF. À l’échéance des renouvellements autorisés, le candidat devra avoir réussi l’examen de l’OQLF pour obtenir un permis régulier de l’Ordre.

Avis important sur vos noms et prénoms
Comme précisé dans la Politique concernant le nom du professionnel et les demandes de changement de nom, veuillez inscrire le nom de famille et tous les prénoms apparaissant sur les documents accompagnant votre demande. Le candidat sera inscrit au tableau de l’Ordre sous les nom et prénom(s) qu’il aura indiqués sur son formulaire de demande et doit exercer sa profession sous ces nom et prénom(s).

Les demandes sont analysées avec diligence dès que tous les documents demandés sont fournis. Les demandes d’admission provenant de l’extérieur du Québec doivent d’abord être étudiées par le comité d’admission. Les membres de ce comité formulent des recommandations au Conseil d’administration qui prend la décision finale. Comme les dossiers sont soumis à deux instances, il faut prévoir un délai d’au moins 6 semaines pour leur traitement. Voici les dates des prochaines rencontres du comité d'admission afin de vous assurer du moment pour déposer vos demandes : 4 novembre 2020, 20 janvier 2021 et 24 mars 2021. Nous traitons les demandes qui sont complètes deux semaines avant la date des réunions du comité d'admission.

Dans le cas de documents rédigés dans une langue autre que le français ou l’anglais, le candidat doit fournir une traduction du document en français, certifiée conforme à l'original par un membre de l'Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréées du Québec ou par un représentant consulaire ou diplomatique autorisé. 

Inscription au Tableau des membres (cotisation)

Une fois votre demande de délivrance de permis acceptée, une correspondance vous sera envoyée pour préciser les frais à payer pour être inscrit au Tableau des membres. Des frais d’admission sont exigés lors de la première inscription. L’inscription au Tableau se fait par le paiement de la cotisation et de l’assurance responsabilité professionnelle et doit être renouvelée chaque année. L'année d'inscription débute le 1er avril et se termine le 31 mars de chaque année. Ainsi, si vous devenez membre en septembre, par exemple, vous ne défrayerez que 75% de la cotisation.

Seule l’inscription au Tableau des membres de l’Ordre vous donne le droit d’utiliser le titre d’audiologiste ou d’orthophoniste et d’exercer les activités professionnelles réservées.

En vous inscrivant, vous vous engagez à respecter le Code de déontologie et les règlements de l’Ordre. Vous vous engagez ainsi à partager avec les autres membres de la profession les mêmes standards élevés d’éthique, de déontologie et de compétence professionnelle.




Voyez la section suivante -> Permis d’une autre province canadienne