Certaines fonctions JavaScript ne fonctionneront pas

Exercer la profession

L'orthophonie au Québec

La pratique

L’orthophoniste est le professionnel des troubles de la communication qui évalue et traite des problèmes variés :

L’orthophoniste intervient autant en promotion de saines habitudes de communication et en prévention, qu’en évaluation et en rééducation. Il est appelé à jouer différents rôles, comme ceux de clinicien, d’expert, de consultant, de promoteur de la santé, de communicateur et de formateur, notamment.

Les interventions de l’orthophoniste ont pour but de développer, restaurer ou maintenir la capacité de communiquer de la personne et à favoriser son autonomie et son intégration dans les activités familiales, scolaires, professionnelles et sociales. L’orthophoniste collabore étroitement avec la famille et les autres intervenants du réseau de la santé et de l’éducation à qui il procure de l’information et du soutien pour favoriser leurs échanges.

Les milieux de travail

L’orthophoniste-clinicien se retrouve dans des milieux très variés, en santé (CLSC, centres hospitaliers, centres de réadaptation et centres d’hébergements et de soins de longue durée), en éducation (écoles primaires et secondaires) et dans le secteur privé. 

La clientèle

Selon son milieu de travail, l’orthophoniste rencontre des enfants d’âge préscolaire et scolaire, des adolescents, des adultes ou des personnes âgées.

Une profession réglementée

L’orthophonie est une profession à titre réservé et à activités réservées. Il faut donc être membre de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec pour porter le titre et exercer les activités réservées. C'est l'inscription au tableau des membres de l'Ordre, et non le diplôme, qui donne ce droit d'exercer la profession.

L’exercice de l’orthophonie est régi par le Code des professions. Tel que stipulé à l’article 37, le champ d’exercice de l’orthophoniste consiste à évaluer les fonctions du langage, de la voix et de la parole, déterminer un plan de traitement et d’intervention et en assurer la mise en œuvre dans le but d’améliorer ou de rétablir la communication de l’être humain dans son environnement.

L’article 37.1 présente les activités qui sont réservées à l’orthophoniste :


Formation initiale

La formation pour devenir orthophoniste est de niveau 2e cycle universitaire (maîtrise). La formation se donne à l’Université de Montréal, à l’Université Laval (Québec), à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ainsi qu’en anglais à l’Université McGill à Montréal. 

Perspectives d’emploi

En clinique, les perspectives d’emploi sont excellentes puisque les besoins de la population sont croissants. La profession étant constituée à 97% de femmes, dont près de une sur deux a moins de 35 ans, de nombreux remplacements en raison de congé de maternité sont nécessaires. Certains orthophonistes choisissent également d’enseigner, de faire de la recherche ou d’opter pour une carrière en gestion.




Voyez la section suivante -> L'audiologie au Québec