Définition de l’aphasie

L’aphasie est un trouble de la communication qui survient à la suite d’une lésion au cerveau. L’aphasie peut nuire à la capacité de

PARLER

COMPRENDRE

ÉCRIRE

LIRE

Les difficultés vécues par les personnes aphasiques sont de degré variable. Par exemple, certaines personnes aphasiques peuvent chercher leurs mots, mais tout de même s’exprimer avec une certaine aisance, tandis que d’autres ne sont pas en mesure de communiquer verbalement (avec des mots).

L’aphasie est parfois identifiée à tort comme de la confusion ou de la désorientation.

L’aphasie n’est pas une atteinte intellectuelle, une difficulté à entendre, ni une maladie.

 

« Au Québec, l’aphasie touche environ 6 000 nouvelles personnes et leurs proches chaque année.  »

Il existe deux grandes familles d’aphasies. 

  1. Les aphasies de type non fluent ou de Broca se caractérisent par des difficultés à produire de la parole et des phrases. La capacité à comprendre le langage est souvent mieux préservée que celle à le produire.

  2. Les aphasies de type fluent ou de Wernicke se caractérisent par une facilité à produire de la parole et des phrases. Toutefois, le sens de ce qui est communiqué est atteint et la compréhension du langage est souvent déficitaire.

Les manifestations de l’aphasie

Comment s’exprime une personne aphasique ?

Les personnes aphasiques ont de la difficulté à trouver leurs mots (anomie). Cette difficulté peut se manifester de différentes façons, notamment par :

  • une incapacité à dire un ou des mots;
  • des difficultés à formuler des phrases;
  • des erreurs dans le choix des mots.

Les personnes aphasiques savent généralement ce qu’elles veulent dire, mais ont des difficultés à le dire.

Les causes de l’aphasie 

Dans la majorité des cas, l’aphasie est due à un accident vasculaire cérébral (AVC). Elle peut également apparaitre à la suite d’un traumatisme crânien, d’une tumeur cérébrale, d’une infection ou de lésions dégénératives du cerveau.

En fonction de la zone et de l’étendue de la lésion cérébrale, l’aphasie peut être légère (difficulté à trouver certains mots) à grave (incapacité totale de parler ou de comprendre ce que disent les autres).

« Environ 25 à 40 % des personnes qui ont subi un AVC présentent une aphasie. »

L’aphasie primaire progressive (APP)

L’aphasie primaire progressive (APP) est un type d’aphasie causée par des lésions dégénératives au cerveau. Elle fait partie de la famille des troubles neurocognitifs majeurs comme la maladie d’Alzheimer. Elle s’installe de manière insidieuse; les premiers symptômes se manifestent au niveau du langage, comme par le fait de chercher ses mots. L’APP apparait le plus souvent chez les personnes âgées de 55 à 65 ans.

Dans les premiers temps de l’évolution de la maladie, les personnes avec une APP ont généralement conscience de leurs difficultés de langage, ce qui peut causer beaucoup de frustration et d’anxiété. L’évolution de l’APP est différente pour chaque personne. Elle peut se développer sur plusieurs années et entraine une détérioration progressive des habiletés de langage.

Selon la région du cerveau atteinte, d’autres troubles cognitifs et comportementaux peuvent apparaitre, tels que des difficultés de mémoire ou de concentration, de l’agressivité ou de la désinhibition.

L’aphasie primaire progressive touche 3 personnes sur 100 000.

Les conséquences de l’aphasie

Vie sociale

  • Les personnes aphasiques ont tendance à être isolées, car il est difficile pour elles d’interagir avec les autres.
  • Garder le contact avec les proches et entretenir des relations de qualité peut devenir un défi. Par exemple, il peut arriver que l’on cesse de s’adresser directement aux personnes aphasiques, préférant s’adresser à leurs proches.

Santé mentale

Les risques de dépression sont plus importants chez les personnes aphasiques.

Autonomie

  • L’aphasie affecte la capacité à communiquer adéquatement lors des activités courantes.
  • Des activités comme parler au téléphone ou commander au restaurant peuvent être difficiles, voire impossibles sans aide.

Marché du travail

  • Peu de personnes aphasiques sont en mesure d’être actives sur le marché du travail.
  • Certaines personnes doivent diminuer ou modifier leurs tâches et responsabilités, changer d’emploi ou même renoncer à travailler.

Important

Les réseaux social et familial ainsi que les membres de la communauté médicale et communautaire ont un rôle clé à jouer dans l’accompagnement des personnes aphasiques afin de réduire les impacts du trouble et d’améliorer la qualité de vie.

Communiquer avec une personne aphasique

Voici quelques stratégies pour faciliter la communication avec une personne ayant une aphasie.

  • Adressez-vous à elle comme à une personne adulte et intelligente.
  • Choisissez un endroit calme et silencieux.
  • Installez-vous face à face et assurez-vous que la personne voit votre visage et vos mains.
  • Évitez de parler fort, cela ne sert à rien sauf si la personne le demande.
  • Soyez patiente ou patient :
    • parlez lentement;
    • parlez une personne à la fois;
    • laissez du temps à l’autre pour répondre.
  • Pour vous aider à comprendre la personne, observez son langage non verbal, ses expressions faciales et ses gestes.
  • Posez des questions dont les réponses peuvent être « oui » ou « non ». Par exemple, vous pouvez privilégier des questions qui débutent par « est-ce que… ».
  • Lorsque vous lui parlez, vous pouvez utiliser des mots écrits, des dessins, des expressions faciales ou des gestes. Respectez l’autonomie de la personne :
    • ne terminez pas ses phrases;
    • laissez-la faire des erreurs. Il n’est pas nécessaire que ce soit parfait tout le temps;
    • aidez-la si elle vous le demande.

L’aphasie n’altère pas l’intelligence. Avoir des échanges et des contacts sociaux est un besoin fondamental. Inclure les personnes aphasiques dans nos conversations est important !

Consultation médicale et intervention en orthophonie

Si vous pensez que vous ou une personne proche avez des symptômes d’un AVC, vous devez vous rendre à l’urgence. Si des symptômes de l’aphasie apparaissent de manière plus graduelle, il est important de consulter une ou un médecin. Vos symptômes seront traités et vous serez orienté vers les examens médicaux appropriés pour déterminer la cause de l’aphasie.

Les orthophonistes peuvent informer, évaluer et intervenir auprès des personnes aphasiques. Ce sont des expertes et des experts dans le domaine du langage et de la communication, elles ou ils établiront avec vous un plan personnalisé afin de répondre à vos besoins.

La prise en charge en orthophonie :

  • dépend de la cause de l’aphasie et varie d’une personne à l’autre;
  • vise à rétablir ou à maintenir une communication dite fonctionnelle. Concrètement, l’intervention vise à ce que la personne retrouve la capacité à échanger avec ses proches, mais également avec toutes les autres personnes qu’elle côtoie dans sa vie, comme lors d’examens médicaux, de sorties au restaurant, d’échanges dans les transports publics, etc.
  • permet un accompagnement de la personne aphasique et de ses proches en proposant des stratégies concrètes et personnalisées pour faciliter les échanges et assurer la pleine participation sociale;
  • vise à rétablir ou à maintenir les capacités de langage par des séances de traitement. Des compétences de langage précises sont travaillées, comme la capacité à dire ou à comprendre des mots ou des phrases.

Des aides de suppléance à la communication

L’orthophoniste peut proposer également des moyens de communication non verbaux, comme des gestes, des images ou l’utilisation d’outils technologiques comme aides de suppléance à la communication.

L’utilisation d’outils technologiques, tels que les téléphones intelligents ou les tablettes électroniques, peut aider à supporter la communication des personnes aphasiques. Par exemple, il est possible d’utiliser son téléphone intelligent pour rechercher des mots, ou encore d’utiliser une application personnalisée qui répondra aux besoins de communication de la personne aphasique.

Ce qu’il faut savoir

  • L’intervention en orthophonie permet aux personnes aphasiques de récupérer la capacité à communiquer.
  • Le niveau de récupération et de réadaptation est différent d’une personne à l’autre.
  • Le support des proches et de la communauté, et une vie sociale active, sont des facteurs de protection et sont associés à une meilleure santé physique et mentale.
  • Plusieurs personnes aphasiques vivent une vie satisfaisante plusieurs années après l’apparition des premiers symptômes.
  • Dans le cas de l’aphasie primaire progressive (APP), il n’existe pas de traitement curatif. Cependant, la prise en charge en orthophonie permet de réduire les conséquences de ce trouble sur la communication des personnes aphasiques et de leurs proches.

Où consulter ?

  • Dans le réseau public de la santé ou en cabinet privé. N’hésitez pas à contacter l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) pour vous guider.

Le saviez-vous ?

Ces personnalités publiques ont une aphasie :

  • Josée Boudreault
  • Jacques Demers
  • Sharon Stone
  • Bruce Willis

Pourquoi consulter une ou un orthophoniste ?

L’orthophoniste aide les personnes de tous âges présentant des difficultés de parole, de langage, de communication, d'apprentissage et de déglutition (action de mastiquer ou d’avaler) afin de favoriser leur autonomie, leur bien-être et leur intégration dans leurs milieux de vie.

L’orthophoniste travaille auprès de clientèles variées ayant des difficultés d’origines diverses qui peuvent mener à des troubles plus sérieux.