Récipiendaires des bourses du Partenariat de recherche OOAQ-REPAR

L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec présente toutes ses félicitations à l'ensemble des orthophonistes et audiologistes récipiendaires des bourses du partenariat de recherche OOAQ-REPAR.

Récipiendaires 2023

Le programme de partenariat en recherche entre l’OOAQ et le Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation (REPAR) du Fonds de recherche du Québec-Santé (FRQ-S) encourage des projets de recherche en orthophonie et en audiologie qui visent l’amélioration de la pratique clinique et la qualité des services à la population en matière de troubles de la communication. En 2023, ce partenariat a permis de remettre deux bourses d’une valeur de 15 000 $ chacune. 

Beneva, assureur de la responsabilité professionnelle des membres de l’OOAQ, contribue financièrement à ce programme en soutenant la qualité des services, le maintien des compétences, le développement professionnel et la recherche.

Les projets gagnants sont : 

  • madame Myriam Breton, orthophoniste, et son cochercheur, monsieur Vincent Martel-Sauvageau, orthophoniste, pour leur projet État des besoins orthophoniques et de la prise en charge des personnes atteintes de la COVID longue au Québec : vers l’établissement de recommandations provinciales adaptées aux besoins orthophoniques de cette clientèle;
  • madame Claudia Côté, audiologiste, et son cochercheur, monsieur Philippe Fournier, audiologiste, pour leur Projet d’amélioration des outils d’évaluation clinique de l’hyperacousie et de la misophonie au Québec

État des besoins orthophoniques et de la prise en charge des personnes atteintes de la COVID longue au Québec : vers l’établissement de recommandations provinciales adaptées aux besoins orthophoniques de cette clientèle

Madame Breton et monsieur Martel-Sauvageau reçoivent cette bourse pour leur projet État des besoins orthophoniques et de la prise en charge des personnes atteintes de la COVID longue au Québec : vers l’établissement de recommandations provinciales adaptées aux besoins orthophoniques de cette clientèle. L’objectif du projet est d’améliorer l’accessibilité aux soins pour les personnes atteintes de COVID longue, en incluant plus systématiquement des orthophonistes au sein des cliniques dédiées à ces soins. Actuellement, au Québec, cette pratique est plutôt rare et mériterait d’être étendue. Bien que la COVID-19 soit moins visible dans l’actualité, les impacts à long terme de cette infection ne sont pas à négliger. 

Projet d’amélioration des outils d’évaluation clinique de l’hyperacousie et de la misophonie au Québec 

Madame Côté et monsieur Fournier reçoivent cette bourse pour leur Projet d’amélioration des outils d’évaluation clinique de l’hyperacousie et de la misophonie au Québec. L’objectif du projet est de créer et déployer, pour les cliniciennes et cliniciens du Québec, des outils d’évaluation comprenant des questionnaires validés en franco-québécois et une application pour évaluer la misophonie et l'hyperacousie à partir de sons naturels. Les résultats escomptés par ce projet auront des impacts concrets sur les besoins de la clientèle des centres de réadaptation, dont les demandes en lien avec les acouphènes, l’hyperacousie et la misophonie augmentent d’année en année.


Le saviez-vous ?

La misophonie et l’hyperacousie font partie des troubles auditifs liés à l’intolérance auditive.

L’hyperacousie est une intolérance aux sons liée à leur intensité (volume), peu importe leur nature. La personne atteinte d’hyperacousie n’a pas une audition supérieure ou meilleure que la normale. En fait, il s’agit du système auditif qui analyse mal l’intensité des sons, et interprète des sons de faibles ou de moyennes intensités comme étant des sons forts, inconfortables ou même douloureux.

La misophonie est une intolérance à certains sons ou bruits très précis (comme le bruit de la respiration, d’une bouchée dans une pomme, de la mastication de maïs éclaté, etc.), et n’a pas de lien avec leur intensité (volume). Cette intolérance déclenche des émotions soudaines et fortes, comme du dégoût ou de la colère, chez la personne qui présente ce type d’intolérance auditive.


 

Années précédentes

Année Lauréates et Lauréats
2022 Amélie SANFAÇON-VERRET, orthophoniste/Projet en orthophonie et sa cochercheure Laura MONETTA
2022 Evelyne MOREAU, orthophoniste/Projet en orthophonie et ses cochercheures Brigitte STANKÉ et Marie-Laure FILION
2021 Kim FOISY, audiologiste/Projet en audiologie et ses cochercheur(e)s, Sylvie AUGER, Maxime Maheu et Don Luong NGUYEN
2021 Marie-Hélène LAVOIE, orthophoniste/Projet en orthophonie et ses cochercheur(e)s, Stéphanie GOSSELIN-LEFEBVRE et Joël MACOIR
2020 Arno BRAMANN, orthophoniste/Projet en orthophonie et ses cochercheures, Karine MARCOTTE, Amélie BRISEBOIS, Simona Maria BRAMBATI et Monica POULIOT
2020 Sarah MARTINEAU, orthophoniste/Projet en orthophonie et ses cochercheur(e)s, Simon BRISEBOIS, Oumkaltoum HARATI, Andrée-Anne LECLERC et Vincent MARTEL-SAUVAGEAU
2020 Anne Moïse-Richard, orthophoniste/Projet en orthophonie et ses cochercheures Anne-Lise LECLERCQ, Lucie MÉNARD et Rosalie SHENKER
2019 Cimon CHAPDELAINE, orthophoniste/Projet en orthophonie, et ses cochercheures, Lucie MÉNARD et Christine TURGEON
2018 Lyne DEFOY, orthophoniste/Projet en orthophonie, et ses cochercheur(e)s, Ingrid VERDUYCKT et Vincent MARTEL-SAUVAGEAU
2018 Lauren TITLEY, orthophoniste/Projet en orthophonie, et ses cochercheures Kelly ROOT et Noémie AUCLAIR-OUELLET
2017 Paméla McMAHON-MORIN, orthophoniste/Projet en orthophonie
2017 Andréa A.N. MACLEOD, orthophoniste/Projet en orthophonie
2016 Sarah MARTINEAU, orthophoniste/Projet en orthophonie
2016 Marie-Soleil HOUDE, audiologiste/Projet en audiologie
2015 Sonia ROUTHIER, orthophoniste/Projet en orthophonie
2015 Jérémie DUVAL, audiologiste/Projet en audiologie
2014 Danielle CLOUTIER, audiologiste/Projet en audiologie
2014 Francine MORIN, orthophoniste/Projet en orthophonie
2013 Marie VÉZINA, orthophoniste/Projet en orthophonie

Coup de chapeau!

Vous connaissez un orthophoniste ou un audiologiste qui se démarque dans sa pratique ?

L’OOAQ est toujours à la recherche de membres qui contribuent par leur dévouement à offrir des services accessibles et de qualité à la population québécoise.