Diplômé d’une autre province canadienne au cours des 5 dernières années d’un programme de formation agréé

C’est le permis de l’OOAQ, et non le diplôme de la maison d’enseignement, qui donne l’autorisation légale d’utiliser le titre réservé d’orthophoniste ou d’audiologiste au Québec et d’exercer les activités réservées.

Où est-il possible d’effectuer ma demande de permis ?

Vous pouvez effectuer votre demande de permis en accédant au Portail OOAQ et en cliquant sur le bouton « Nouvelle demande : candidat ou stagiaire ». Toutes les étapes de la demande s’y trouvent. Avant d’effectuer votre demande, nous vous recommandons de prendre connaissance des informations ci-dessous. 

Quels sont les documents exigés pour faire une demande de permis ?

  1. Votre diplôme ou une attestation de réussite. Celle-ci sera émise par la direction du programme de l’université où vous avez suivi votre formation qui la fera parvenir directement à l’Ordre par la poste ou par courriel à l’adresse admission@ooaq.qc.ca.
  2. Une attestation de connaissance de la langue française. Lorsque vous compléterez votre attestation de connaissance de la langue française, vous devrez également joindre une preuve de connaissance du français parmi les choix proposés.
  3. Une preuve de réussite de la formation en ligne portant sur le fonctionnement du système professionnel et des systèmes de santé et d’éducation québécois. (Vous recevrez les instructions pour vous inscrire à cette formation à la réception de tous les documents requis pour traiter votre demande.)

Quels sont les frais ?

Les frais d’étude de dossier sont de 189,71 $ (taxes incluses). Ces frais ne sont pas remboursables.

Le paiement s’effectue par carte de crédit directement via le Portail ou par chèque. Le dossier ne sera pas traité tant que le chèque n’aura pas été reçu.

À quel moment puis-je devenir membre de l’Ordre ?

Lorsque votre dossier est complet, il est soumis au conseil d’administration. Nous vous invitons à consulter le calendrier des rencontres afin de prévoir le meilleur moment pour le dépôt de votre demande.

Dans les 15 jours suivant la date de la décision, vous recevrez, par courriel, une copie de celle-ci, incluant le processus à suivre et le délai pour la délivrance de permis.

Est-ce que je suis éligible à un permis restrictif temporaire ?

Si vous ne répondez pas aux exigences de la Charte de la langue française portant sur une connaissance appropriée du français, mais que, par ailleurs, vous répondez aux conditions d’exercice de la profession, vous pouvez obtenir un permis restrictif temporaire d’une durée maximale d’une année.

Ce permis « temporaire » sera remis par l’Ordre, accompagné d’un formulaire d’inscription à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française (OQLF).

Le permis « temporaire » peut être reconduit jusqu’à trois reprises avec l’autorisation de l’OQLF. Pour chaque renouvellement, le candidat doit se présenter aux examens tenus conformément aux règlements de l’OQLF. À l’échéance des renouvellements autorisés, le candidat devra avoir réussi l’examen de l’OQLF pour obtenir un permis régulier de l’Ordre.

Comment m'inscrire au tableau des membres de l'OOAQ ?

Une fois votre demande de délivrance de permis acceptée, une correspondance vous sera envoyée pour préciser les frais à payer pour être inscrit au tableau des membres. Des frais d’admission sont exigés lors de la première inscription. L’inscription au tableau se fait par le paiement de la cotisation et de l’assurance responsabilité professionnelle et doit être renouvelée chaque année. L'année d'inscription débute le 1er avril et se termine le 31 mars de chaque année. Ainsi, si vous devenez membre en septembre, par exemple, vous ne défrayerez que 75% de la cotisation.

Seule l’inscription au tableau des membres de l’Ordre vous donne le droit d’utiliser le titre d’audiologiste ou d’orthophoniste et d’exercer les activités professionnelles réservées.

En vous inscrivant, vous vous engagez à respecter le Code de déontologie et les règlements de l’Ordre. Vous vous engagez ainsi à partager avec les autres membres de la profession les mêmes standards élevés d’éthique, de déontologie et de compétence professionnelle.